Article

Des gencives rouges qui saignent facilement sont les premiers signes d’une parodontite

Les parodontites peuvent, à leur stade le plus avancé, provoquer la chute des dents

Les parodontites (déchaussement des dents)

Les parodontites, également appelées déchaussements des dents, touchent 80% de la population adulte occidentale, ce qui en fait la maladie chronique la plus fréquente.

Qu’est-ce qu’une parodontite ?

À l’origine, la parodontite se caractérise par une inflammation de la gencive et de l’os qui entoure les dents. L’inflammation entraîne une destruction des tissus parodontaux qui soutiennent les dents (gencive, cément et os de la mâchoire). Lorsque la maladie progresse, une poche parodontale se forme entre la gencive et la dent. Elle devient rapidement le réceptacle d’une grande quantité de bactéries et de tartre ce qui aggrave l’irritation de la gencive, et empêche la guérison. À son stade le plus avancé, la parodontite provoque la perte des dents.

Dent saine Gingivite Maladie parodontale avancée Maladie parodontale terminale

Quels sont les symptômes ?

Parmi les signes révélateurs d’une éventuelle parodontite : gencives rouges et gonflées qui saignent facilement lors du brossage, mobilités dentaires, mauvaise haleine, abcès de la gencive, rétractions gingivales, tassements alimentaires, dents sensibles au froid... Sur le plan esthétique, la destruction des tissus parodontaux peut entraîner de forts désagréments tels que la rétraction de la gencive et l’apparition d’espace entre les dents «trous noirs».

 Bouche saine et bouche malade

C’est la plaque dentaire (accumulation de bactéries) qui est le principal agent responsable du développement de ces maladies parodontales: Gingivites et Parodontites.

  • La plaque dentaire se dépose entre chaque brossage. En cas de techniques de brossage inadaptées ou inefficaces, cette plaque s’accumule au niveau gingival et se transforme en tartre au bout de 72 heures en se calcifiant.
  • L’organisme va vouloir se défendre contre ces bactéries. Il y a alors création d’une réaction de défense inflammatoire limitée à la gencive : c’est le stade de la gingivite.
  • Sous l’effet cumulé de facteurs de risque parodontaux et d’accumulation de plaque et de tartre, la gingivite peut évoluer en parodontite et atteindre les tissus parodontaux profonds (perte osseuse notamment).

Les facteurs de risque peuvent être génétiques, environnementaux (tabac…), locaux (mauvaise occlusion, malpositions dentaires, bruxisme) ou liés à la santé générale (diabète non stabilisé, grossesse...).

Signes fréquents de la gingivite : la gencive est rouge, lisse, gonflée, elle saigne facilement au contact et parfois même spontanément. Une gencive saine doit être rosée et adhérente à l’os sous-jacent.

Signes de la parodontite :un «déchaussement» des dents, c’est-à-dire que l’os de soutien de la dent perd de la hauteur et la dent apparaît alors plus longue. Des mobilités, des déplacements dentaires, des espaces interdentaires qui s’élargissent sont des signes d’alerte.

Les récessions parodontales

Il s’agit d’une modification de la gencive au niveau du collet de la dent. Lors d’une récession parodontale, la gencive se rétracte, si bien que la racine se dénude progressivement. La gêne peut être seulement esthétique mais aussi entraîner une hypersensibilité dentinaire. Le traitement consiste en :

  • une adaptation de la méthode de brossage à cette situation de fragilité gingivale
  • un suivi attentif de l’évolution

A noter : en cas de perte gingivale importante et/ou inesthétique, une greffe de gencive pourra être proposée.

A lire aussi : Le traitement des parodontites

Nos conseils

  • Il est essentiel de pouvoir intervenir au plus tôt afin de prévenir le développement d’une parodontite. Ainsi, en cas de saignements des gencives, ou si vos dents se mettent à bouger, n’hésitez pas à évoquer ces problèmes lors de votre prochain rendez-vous, afin de mettre en place les soins et les mesures de prévention adaptés à votre situation.
  • Attention, le tabac, ou un diabète non équilibré constituent des facteurs aggravants dans l’évolution et le traitement de la maladie.
  • Accompagnez votre brossage des dents d’un léger passage sur les gencives en allant toujours du rouge vers le blanc, afin d’éviter la formation de tartre sous votre gencive.
  • D’une manière générale, une hygiène dentaire impeccable, accompagnée de détartrages minutieux très réguliers permettent souvent d’éviter l’apparition ou l’évolution de cette maladie.

Article rédigé par le praticien le 12/02/2019

Fiches conseils

Plus de 200 articles illustrés pour en apprendre plus sur l'hygiène et les soins bucco-dentaires.

Vidéos pédagogiques

Pour comprendre les soins bucco-dentaires en images 3D animées de façon ludique.

Où sommes-nous

Notre adresse : 13 rue des Pénitents Blancs, 4° étage - 31000 Toulouse

Lettre d'information

Restez en contact et informez-vous des dernières actualités de votre cabinet dentaire.